Innover

par la technologie

La coordination en soudage

Face aux évolutions normatives et aux demandes croissante des donneurs d’ordre, formaliser le management de la qualité en soudage est devenu un avantage concurrentiel incontournable.

Le soudage : un procédé spécial

Le soudage est un procédé spécial de fabrication. La conformité aux exigences des produits fournis ne peut pas être contrôlée à 100 % en routine. Pour valider un procédé spécial il faut donc démontrer qu’il fournit de façon répétable, reproductible, et efficace, un produit conforme. Les différentes étapes de validation sont définies et documentées dans un système de management par la qualité.

Exigences de la norme de base en soudage : NF EN ISO 3834

La norme NF EN ISO 3834 Exigences de qualité en soudage par fusion des matériaux métalliques, base des normes sectorielles telles que prévoit dans ses parties 2 et 3, respectivement exigences de qualité complète et normale, une rubrique relative à la coordination en soudage.

L’EN ISO 14731 : Norme de référence Coordination en soudage, Tâches et responsabilités

Pour obtenir la confiance de ses Clients lors de la fabrication de composants et ensembles mécanosoudés ainsi que la fiabilité du comportement en service des pièces livrées, un fabricant ou constructeur a intérêt à mettre en place une coordination en soudage. Cette dernière consiste à coordonner les opérations de fabrication pour toutes les activités de soudage ou celles liées au soudage. L’industriel va désigner un ou plusieurs coordinateurs en soudage. Responsable ou suppléantes, ces personnes doivent assurer la mission de coordination en soudage. En imager, ces personnes ont un rôle de chef d’orchestre des activités de soudage. Les tâches et responsabilités, relatives à la qualité, du personnel impliqué dans les activités liées au soudage doivent être clairement définies et attribuées. Les coordinateurs en soudage doivent être
compétents pour assurer leurs missions.
En fonction de la nature et/ou de la complexité de la fabrication les coordinateurs seront choisis dans l’un des groupes suivants :

  1. Personnel possédant des connaissances techniques complètes, par exemple International Welding Engineer (IWE)
  2. Personnel possédant des connaissances techniques spécifiques, par exemple International Welding technologist (IWT)
  3. Personnel possédant des connaissances technique de base, par exemple International Welding Specialist (IWS)

Suivant le cas, les coordinateurs peuvent être diplômés, certifiés ou habilités. Concernant les activités principales listées ci-dessous, les coordinateurs en soudage doivent s’acquitter de tâches et responsabilités telles que :

• Spécification et préparation,
• Gestion,
• Contrôle, vérification ou surveillance.

Si applicables, Les activités principales concernées sont les suivantes :

• Revue des exigences
• Produits consommables de soudage
• Revue technique
• Matériaux
• Sous-traitance
• Examens, contrôles et essais avant soudage
• Personnel en soudage
• Examens, contrôles et essais pendant le soudage
• Equipement
• Examens, contrôles et essais après soudage
• Planification de la fabrication
• Traitement thermique après soudage
• Qualification des modes opératoires de soudage
• Non-conformités et actions correctives
• Descriptifs des modes opératoires de soudage
• Étalonnage et validation de matériels
• Instructions de travail
• Identification, traçabilité et documentation

La coordination en soudage peut être sous-traitée, grâce à son IWE certifié, le CETIM-CERTEC assure au quotidien la fonction de coordinateur en soudage sous-traitant pour plusieurs entreprises.
Le CETIM-CERTEC propose également différentes typologies d’accompagnement pour aider les entreprises dans leurs démarches de certification et de coordination en soudage :

  • – Accompagnement à la mise en place du système approprié
  • – Aide au passage d’un audit d’entreprise en vue de sa certification
  • – Coordination en soudage en sous-traitance
  • – Support technique
  • – Formation du personnel

 

Découvrir notre savoir-faire