Innover

par la technologie

Plateforme partagée fabrication additive: témoignages

C’est aujourd’hui qu’entreprises et acteurs économiques doivent s’interroger sur les opportunités réelles offertes par la fabrication additive!

La plateforme de développement en fabrication additive SUPCHAD a été inaugurée le 27 avril dernier dans les locaux du Cetim Certec à Bourges.

La fabrication 3D et plus particulièrement la fabrication additive, est souvent présentée comme une révolution industrielle, remettant en cause les modèles de fabrication traditionnels (ajout de matière plutôt qu’enlèvement de matière). La fabrication additive est un ensemble de procédés rattachables à l’industrie du futur, et citée comme telle par le 34ème plan industriel du ministère de l’Économie, de l’industrie et du numérique.

De nombreux industriels s’interrogent, encore, sur cette technologie, sur son marché réel à terme et sur l’investissement matériel et humain, à effectuer pour permettre son exploitation.

Le projet SUPCHAD*, une réponse à ces interrogations.

Objectifs de la plateforme SUPCHAD

  • Mettre à disposition d’une dizaine d’industriels, pendant 2 ans, une machine de fabrication additive, pour leur permettre de maîtriser les techniques de fabrication (pilotage, mise en forme, optimisation process…) et d’identifier les faisabilités techniques de leurs propres pièces (avec gestion de la confidentialité associée).
  • Former les industriels par un plan de montée de compétence structuré, abordant les problématiques amont (conception, optimisation…) et avales (Traitement thermique, traitement de surface, nettoyage…).
  • Participer à un programme R&D abordant des problématiques industrielles actuelles : développement de nouveaux matériaux, de nouveaux procédés de nettoyage… et permettre aux industriels d’avoir une longueur d’avance par rapport à la concurrence nationale et internationale.

 

Pourquoi pourquoi avoir rejoint la Plateforme SUPCHAD?

 

« (…) cela nous permet d’aller beaucoup plus en amont avec nos clients … avec une approche purement industrialisation« 

Jean-Michel SANCHEZ – MECABESS (18)

« On est au tout début (…). C’est maintenant qu’il faut commencer à se lancer, à comprendre la technologie (…). On peut faire des choses ensemble »

Philippe DUCHEMIN – MEKAMICRON (41) 

« Quantifier le potentiel de cette technologie (…) appréhender les paramètres clés (…).Se positionner sur le make or buy (…) amener le procédé à maturité… »

Didier HABERT – SAGEM DEFENSE (03)

 

 


« Repenser le design pour ne mettre de la matière que là où cela est nécessaire (…) on veut des pièces avionables (…) Supchad nous permet d’accélérer la technologie »

Pierre ALVAREZ – ZODIAC AEROSPACE (78)

« (seuls) On ne pourrait pas se payer ce genre d’outil et acquérir les compétences nécessaires … reconquérir un territoire que l’industrie française a parfois un peu perdu  »

Thierry RAYMOND – ROXEL (18)

« L’intérêt de ce groupe de travail est de mixer des PME et des entreprises internationales… être à la pointe de cette technologie… nous projeter commercialement… producteur ou distributeur de poudre, fabriquer des pièces ? »

Frédéric DEZON et Laurent DEBRAIX – THYSSEN KRUPP (18)

« Nos plateformes Orthopée et Supchad se complètent »

Gilles ALLORY – Cetim (42)