Innover

par la technologie

FLASHBACK : l’inauguration de SUPCHAD

La fabrication additive : un procédé incontournable à l’avenir

La fabrication additive est une famille de procédés de fabrication souvent présentée comme une révolution industrielle. Cela peut s’expliquer par les capacités uniques de ces procédés et par les nouvelles possibilités qu’ils offrent aux industriels. Des possibilités qui, jusque là, étaient alors inenvisageables avec les procédés de fabrication traditionnels. La fabrication additive est tellement différente que le Ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique a déclaré dans son 34ème plan industriel que la fabrication additive sera incontournable dans l’industrie du futur.

Pour les industriels, le constat reste le même. La fabrication additive représente bel et bien l’avenir de l’Industrie. Dans la région Centre-Val de Loire (région qui compte de nombreux donneurs d’ordres et sous-traitants), la fabrication additive offre un potentiel d’innovation stratégique. Au vu des possibilités de ces procédés novateurs, il est naturel de penser qu’ils profiteront aux entreprises de la région et ce quelque soit les filières et les métiers (aéronautique, défense, médical, fabricants d’outillage, fondeurs, moulistes …). S’il ne fait aucun doute que la fabrication additive représente l’avenir, de nombreux industriels s’interrogent encore sur cette technologie, sur son marché réel à terme et sur l’investissement matériel et humain à effectuer pour permettre son exploitation.

Afin de répondre à ces questions, le programme SUPCHAD a été lancé. Inauguré le 27 avril 2016, SUPCHAD est le fruit d’une synergie entre les industriels, les organismes de développement technologique et les institutions (communauté de commune, Région, État & Europe). Il doit permettre aux industriels de profiter de notre expertise en matière de fabrication additive, d’un programme de R&D et de montée en compétences. Plus encore, de nombreux moyens technologiques ont été mis à la disposition des entreprises du consortium parmi lesquels on retrouve une machine de fusion laser sur lit de poudre.

Les objectifs de SUPCHAD

Pascal Marcheix, directeur du CETIM CERTEC revient sur les objectifs de la plateforme SUPCHAD :

Mettre à disposition d’une dizaine d’industriels de la région Centre-Val de Loire, pendant 2 ans, une machine de fabrication additive, pour leur permettre de maîtriser les techniques de fabrication (pilotage, mise en forme, optimisation process…) et d’identifier les faisabilités techniques de leurs propres pièces. Bien entendu le tout avec confidentialité.

Former les industriels par un plan de montée de compétence structuré, abordant les problématiques amont (conception, optimisation…) et avales (Traitement thermique, traitement de surface, nettoyage…). Ce plan est soutenu par les compétences clés déjà acquises par le Cetim-Certec, en pointe sur ce sujet.

Participer à un programme R&D abordant des problématiques industrielles actuelles : développement de nouveaux matériaux, de nouveaux procédés de nettoyage,etc et permettre aux industriels d’avoir une longueur d’avance par rapport à la concurrence nationale et internationale.

Pourquoi le CETIM-CERTEC
pilote-t-il ce programme ?

 

Découvrir notre savoir-faire

Ils l’ont dit lors de l’inauguration de SUPCHAD

Pierre ALVAREZ lors de l'inauguration SUPCHAD

 

« Repenser le design pour ne mettre de la matière que là où cela est nécessaire car ce que nous recherchons, ce sont des pièces avionables. SUPCHAD nous permet d’accélérer la technologie« 

 

Pierre ALVAREZ

frédéric Dezon lors de l'inauguration SUPCHAD

 

« L’intérêt de ce groupe de travail est de mixer des PME et des entreprises internationales, d’être à la pointe de cette technologie afin de nous projeter commercialement.« 

 

Frédéric DEZON & Laurent DEBRAIX

 

Thierry raymond lors de l'inauguration SUPCHAD

 

« Seuls, on ne pourrait pas se payer ce genre d’outil et acquérir les compétences nécessaires. La fabrication additive et le programme SUPCHAD peuvent nous permettre de reconquérir un territoire que l’industrie française a parfois un peu perdu. »

 

Thierry RAYMOND

 

Gilles allory lors de l'inauguration SUPCHAD

 

« Nos plateformes Orthopée et Supchad se complètent« 

 

Gilles ALLORY

Didier Habert lors de l'inauguration SUPCHAD

 

« Quantifier le potentiel de cette technologie, (…) appréhender les paramètres clés, (…) se positionner sur le make or buy (…) et amener le procédé à maturité »

 

Didier HABERT

 

Philippe duchemin lors de l'inauguration SUPCHAD

 

« On est au tout début, c’est maintenant qu’il faut commencer à se lancer, à comprendre la technologie. On peut faire des choses ensemble« 

 

Philippe DUCHEMIN

jean-michel sanchez lors de l'inauguration SUPCHAD

 

« SUPCHAD nous permet d’aller beaucoup plus en amont avec nos clients, le tout avec une approche purement industrialisation« 

 

Jean-Michel SANCHEZ

Le fruit d’une stratégie
de développement régional

 

Les fonds européens FEDER, le Conseil régional Centre-Val de Loire, le Conseil Départemental du Cher et Bourges Plus ont contribué au financement de la plateforme SUPCHAD.

 

SUPCHAD dans le détail

L’aptitude des alliages d’aluminium à la fusion laser sur lit de poudre Le traitement thermique T6 inadapté à la fusion laser ? La visite d’Édouard Philippe et de Bruno Le Maire en images Les métaux : cibles privilégiées du protectionnisme La fissuration à chaud en fusion laser